Angel_Dominique-Pièce_supplémentaire_2

Sarah del Pino

Sarah del Pino, M.O.L.P (détail), 2021
Installation hybride de peinture et de vidéo, vidéo en boucle 22 min, peinture
projection, enduit de rebouchage, micros particules d’aluminium

Née en 1992 à Lyon
Vit et travaille à Lyon

Diplômée de l’ESADSE de Saint-Étienne en 2016.

"Dans mes vidéos comme dans mon œuvre plastique, je m’attache à ce que la philosophe Donna Haraway appelle des "faits sauvages", autrement dit ces microévénements du réel, ces éléments inobservés parce qu’invisibles ou dissimulés qui nécessitent pour être vus d’être "fictionnés". La lumière est centrale dans mon travail. Elle met en mouvement les formes et fait vibrer la couleur, faisant surgir en creux des fictions se jouant entre "hyper- réalité" et ambiance surnaturelle."

"Le travail de Sarah del Pino est sculptural, pictural, mais aussi vidéographique. Par sa sobriété toute géométrique, il évoque le minimalisme américain, notamment dans sa version californienne en raison de son étrangeté. Devant les quatre formes au sol de l’Autel des mirages (2018), on songe à des cercueils, mais aussi à ces protoarchitectures dont s’inspirait John McCracken. Les parallélépipèdes de l’Américain sont très présents chez del Pino, par exemple dans Tiarradentro (2017). On songe évidemment aussi au monolithe noir de 2001 l’Odyssée de l’espace de Stanley Kubrick, film Ô combien mythique. La science-fiction est par ailleurs un levier par lequel l’artiste s’efforce de souligner certains faits de société."

Richard Leydier

LIENS

GALERIE

POUR ALLER PLUS LOIN

1908-Ford-Model-T.jpg
Locus solus
Exposition collective
27 mai - 16 juillet 2022
Vdchrnqs · Marseille
1908-Ford-Model-T.jpg
Locus solus, mutatis mutandis
Exposition collective
27 août - 8 octobre 2022
Vdchrnqs · Marseille
1908-Ford-Model-T.jpg