press to zoom

press to zoom

press to zoom

press to zoom
1/5

[projection]

Efface tout et recommence Rip It Up and Start Again

8 février 2008

Cinéma l'écran, Saint Denis (93)

RESSOURCES

POUR ALLER PLUS LOIN

Hetzel_Suzanne-Résidence-La-Compagnie-2021-De printemps en printemps-février-Abdellah1.j
Couderc-Thomas.jpg

L'association Vidéochroniques était invitée à concevoir et présenter plusieurs séances dans le cadre des Journées Cinématographiques Dionysiennes, organisées par le cinéma l’Écran, dont la huitième édition intitulée Combat Rock s’est déroulée à Saint-Denis (93) du 6 au 12 février 2008.
Cette programmation se donne pour objet d’explorer certains liens entre le rock et les arts plastiques qui, dans les faits, sont manifestes. Loin de promouvoir une quelconque idéologie dominante, les onze vidéos qui la composent témoignent pourtant de la place essentielle occupée par cette forme de musique – de son indiscutable statut de "valeur" – et de son influence dans la société contemporaine ; Qu'elles s'apparentent à des documents (Steina & Woody Vasulka), qu'elles relaient à leur manière, c'est-à-dire avec plus ou moins de distance, le désir de libération caractéristique des courants de contre culture ou les gestes d'émancipation des minorités (Ulrike Rosenbach, Eric Duyckaerts) dont la musique a longtemps été porteuse, qu'elles mêlent l'esprit des avant-gardes et du punk, entre table rase, désinhibition, folie, humour et provocation (Samuel Rousseau, Pierrick Sorin, Susan Ingraham), qu'elles soient le fruit de collaborations, traduisent la perméabilité des pratiques ou révèlent simplement l'emprise des formes issues de la culture populaire (Dominique Furgé, Max Philipp Schmid), qu'elles soient enfin le fait de personnalités gentiment "schizophrènes" dont le travail échappe aux catégories (eddie d, Nathalie Bujold, Pipilotti Rist).